Le futur de l'Irak libre

Publié le par drzz

Quelques nouvelles qui ne finiront jamais dans votre jounal dominical :

L'Irak compte près de 300 partis politiques inscrits

La justice irakienne gère quelques 10'000 cas par année, dont celui de Saddam Hussein

En plus des troupes américaines, 22 nations du monde forment la coalition internationale basée en Irak.

Un sondage de septembre 2006 conduit par le centre d'études de Oxford montre que 71% des Irakiens estiment que la vie en Irak est "bonne", et meilleure que sous Saddam Hussein.

Depuis 2003, 3'400 écoles ont été totalement rénovées et 36'000 enseignants formés.

Le PIB irakien augmente chaque année. De 13.6 milliards en 2003, il a passé à 25.5 milliards en 2004 et les estimations prévoient une augmentation de 17% pour la fin de 2006.

http://www.rightbias.com/News_2L.aspx

D'autres articles sur le même sujet : la réalité irakienne

 

Publié dans drzz

Commenter cet article

Leroidavid 09/11/2006 03:08

On peut ajouter que la couverture des événements au Proche et Moyen-Orient par la BBC est, elle aussi, autant biaisée que celle d'Al-Jazira.

drzz 07/11/2006 16:04

Source : http://www.discoverthenetwork.org/Articles/CNN%20Al%20Jazeera%20coverage%20of%20Iraq.html

drzz 07/11/2006 16:04

Un leader kurde a affirmé à une agence américaine que "la couverture des évènements en Irak par CNN était aussi biaisée que celle d'Al-Jazira."
Cela a le mérite de la clarté.
 

drzz 04/11/2006 14:22

Dans le langage français, un pays arabe souverain doit comporter 1) un dictateur 2) des geôles pour dissidents 3) des filliales de Total
Sinon c'est un pays respectueux des droits, démocratiques et en croissance économique... tout le contraire de la France !

Leroidavid 04/11/2006 04:40

Dans un "post" précédent, tu parlais de la "valse des ânes".
 

Eh bien, j'ai l'honneur de te présenter Monsieur Pierre-Jean Luisard, chercheur au CNRS, spécialiste du Proche-Orient et de l'histoire contemporaine de l'Islam, et auteur de "La formation de l'Irak contemporain" (Presses du CNRS, 1991).
 

Ce "spécialiste" a déclaré, le 3 novembre, sur France-Info, au sujet de la visite en France de Talabani, président de
la République
d'Irak, ceci: "On se demande de quelle autorité peut se prévaloir Talabani dans un pays qui a perdu sa souveraineté".
 

N'est-ce pas charmant ? Talabani est le président démocratiquement élu d'une république démocratique. Si, comme le prétend Monsieur Pierre-Jean Luisard, le président démocratiquement élu d'une république démocratique ne peut se prévaloir d'aucune autorité, alors ni Chirac, ni Blair, ni Prodi, etc. etc. ne peuvent se prévaloir de quelque autorité que ce soit...
 

De plus, prétendre que l'Irak est "un pays qui a perdu sa souveraineté" est, ni plus ni moins, une falsification intégrale. En effet, l'Irak a un Parlement démocratiquement élu lors d'élections libres, un gouvernement démocratique, et un président démocratiquement désigné. De plus, l'Irak contrôle la totalité de son territoire, sur lequel il exerce sa pleine et entière souveraineté.
 

Monsieur Pierre-Jean Luisard a donc tout faux.
 

AVIS: si Monsieur Pierre-Jean Luisard me communique son tour de tête, je m'engage à lui offrir un bonnet d'âne confectionné sur mesure.