Quand la désinformation atteint des sommets !

Publié le par drzz

Vous n'en entendrez jamais parler !

Lancet : vous connaissez ? C'est une revue médicale britannique qui a fait parler d'elle il y a deux ans en citant le nombre de 100'000 victimes irakiennes depuis le début de la guerre. Tout le monde a démenti depuis, arguant que ces chiffres étaient fantaisistes. Iraqi Body Count, le seul site qui a fait des calculs plus ou moins valables à ce sujet arrivait à 30'000. Selon Richard Miniter ("Disinformation..." Regnery, 2005), les universitaires et les enquêteurs sur le terrain avaient dit, à l'époque, que l'estimation de Lancet était de la pure foutaise.

En m'excusant de faire de l'humour noir avec un sujet aussi grave, on remarque que Lancet n'a visiblement pas changé de ligne éditoriale - ni de collaborateurs - depuis ses fausses déclarations. Preuve que la désinformation n'est plus une offense à la déontologie journalistique en Europe. Mais ça, vous me direz, dans nos systèmes néo-soviétiques, on le savait déjà.

Non. Ce qui est le plus incroyable, c'est qu'elle dit maintenant qu'il y a eu plus de 655'000 victimes depuis 2003 ! C'est le même magazine !

Et le plus comique dans tout cela, c'est que l'AFP reprend ces chiffres !

http://www.lefigaro.fr/international/20061011.WWW000000236_loffensive_americaine_a_cause_la_mort_de_depuis_.html

On savait qu'ils nous prenaient pour des idiots mais là on a encore passé une étape ! Apparemment, il semblerait qu'ils trouvent leurs lecteurs suffisamment idiots (ou résignés) pour leur balancer deux fois - et clairement ! - de la désinformation pure et simple sans risquer de sanctions ni le lynchage sur la place de la République...

La "sinistrose" a-t-elle levé toutes les inhibitions ? Ou est-ce la coupe du monde ? Ce qui est véritablement inquiétant, ce n'est pas que les médias français reprennent avec l'Irak les méthodes du KGB qu'ils appliquent dans leur couverture du conflit israélo-palestinien, c'est d'imaginer ce que ces mêmes médias cachent à propos de la situation française.... les banlieues... la Côte d'Ivoire... la dette... la situation de la Sécu... les retraites... Imaginez... Pensez-vous qu'ils s'abstiennent de traiter ces sujets "à l'irakienne" ?

En tout les cas, avec ce 11 octobre nous avons encore passé une étape, disais-je. Ce n'est plus de l'omission d'informations mais carrément de l'invention d'informations ! De la récidive, devant les yeux de tous !

Pour ceux que le bilan des morts en Irak intéresse, le site Iraqi Body Count, qui a visiblement fermé à la mi-septembre 2006, fait état de 43'000 à 48'000 morts en Irak depuis 2003. http://www.iraqbodycount.org/database/

A 600'000 près, les médias français avaient vu juste... A leur niveau, ce n'est plus une marge d'erreur dans un système démocratique mais de la manipulation dans un système autoritaire.

Au moins savons-nous dans quel système nous vivons. C'est en fin de compte la seule information utile que nous a révélée le magazine Lancet.

D'autres articles sur le même sujet : la désinformation médiatique 

http://drzz.over-blog.org/article-4074568.html

 

Publié dans drzz

Commenter cet article

drzz 10/11/2006 16:55

Je ne trouve pas de mentions de ces chiffres dans la presse américaine, c'est dire s'ils sont crédibles.

drzz 10/11/2006 16:49

J'ai ajouté un encadré sur la nouvelle - et peu crédible - estimation du ministre de la Santé irakien, qui contredit son collège de l'Intérieur à un mois d'intervalle et à 100'000 morts d'écart.
Nos chers médias ne relèveront pas ce "détail". Vu qu^on est passé de 100'000 à 30'000 (2004), puis de 650'000 à 43'000 (octobre 2006), maintenant on va passer de 150'000 à 46'000 (novembre 2006).
Un conseil, croyez Iraqi Body Count. Il s'agit d'un regard extérieur, et les chiffres du Ministère de la Santé ne sont pas fiables. Nous devrions voir la Maison Blanche et l'armée US réagir - et démentir - sous peu.

drzz 17/10/2006 14:37

Merci pour le très bon lien !

Leroidavid 17/10/2006 06:47

Grande nouvelle: "Iraq Body Count" vient de publier sa réponse à l'article du Lancet:
http://www.iraqbodycount.org/press/pr14.php
C'est tout simplement une destruction point par point des pseudo-arguments avancés par les ânes de Johns Hopkins pour tenter de justifier leur grossière falsification.
A lire absolument, pour sa clarté et sa pertinence et sa précision, et pour bien rire...!

david 13/10/2006 22:39

Pour être honnète, le Fig de ce jour cite les chiffres de Body Count mais .... continue à penser que le Lancet est dans le vrai.

J'ai copié/coller ton article à la rédac du figaro mercredi. Ceci explique peut être cela.

Continuons le combat de la désinformation