Sfeir : "Les Etats-Unis sont en train de gagner en Irak"

Publié le par drzz

VICTOIRE EN IRAK !

J'ai beaucoup parlé sur ce blog de la réalité des ADM irakiennes et des liens entre Saddam et Al-Quaeda. Il y a eu sur-estimation par la CIA  des capacités du régime de Saddam à fabriquer des stocks d'Armes de Destruction Massive. Cela ne signifie pas du tout que de telles armes n'existaient pas. Ce qui est certain, c'est que des laboratoires et les scientifiques payés pour faire des recherches pour des armes à destruction massive existaient. Il est également certain que des ADM existaient en Irak en 2003, ne serait-ce que les missile Al-Hussein que vous avez vu sur votre téléviseur  (dont on voit une photo ici : http://www.dpileggispicks.com/al-hussein/scud002.jpg ) détruits par le régime au printemps 2003. De nombreuses preuves, présentées sur ce blog, démontrent aussi que des stocks d'ADM ont été cachées en Syrie. Une tactique qui n'est pas nouvelle chez Saddam Hussein, lui qui avait caché sa flotte aérienne en Iran pendant la Première Guerre du Golfe. Je ne reviendrais pas sur les liens démontrables et très étroits entre Saddam et Al-Quaeda.

En résumé : ceux qui accusent l'administration Bush de mensonges sont eux-mêmes des menteurs éhontés.  Ceux qui soutiennent que les deux arguments pour justifier la guerre ont été balayés le soutiennent par ignorance ou mauvaise foi.

Cela étant dit, donnons la parole à Antoine Sfeir, directeur de la rédaction des Cahiers de l'Orient et président du Centre d'Etudes et de Réflexion sur le Proche-Orient (CERPO). Il a co-écrit, avec Nicole Bacharan, Américains, arabes : l'affrontement, paru aux éditions du Seuil en septembre 2006, et a également dirigé, avec Olivier Roy, Le dictionnaire mondial de l'islamisme et est l'auteur de l'ouvrage Les réseaux d'Allah : les filières islamistes en France et en Europe, édités par Plon en 2002 et 2001.

Selon Antoine Sfeir, interviewé dans l'émission C dans l'air  sur Arte le 26 octobre 2006, l'Irak, aux yeux des stratèges américains, doit servir de laboratoire démocratique pour le Moyen Orient tout entier. En démantelant une réalité irakienne, sous Saddam, que dominait le sunnisme, et en prônant le fédéralisme, les Américains ont contribué à la formation de trois "blocs", Kurdes libres, Chiites libres, Sunnites libres, qui rivalisent mais qui se neutralisent entre eux, unis par la constitution fédérale irakienne. Ces "blocs" se sont naturellement formés par l'histoire du pays, à l'image du nord qui est kurde, le centre qui est sunnite et le sud qui est chiite. Cela ne veut évidemment pas dire que ces trois régions ethniques soient des entités à part entière : l'Irak est toujours divisée en 18 provinces sous l'autorité de Bagdad et va le rester. Nous parlons ici de zones d'influence.   

Sfeir explique qu'il y a peu de chances que l'Irak sombre dans la guerre civile avec une pareille disposition, et les violences inter-ethniques sont le fait d'extrémistes, et non pas de masses importantes de la population. En effet, le fédéralisme permet aux Sunnites d'être représentés au Parlement et de rivaliser avec les Chiites en joute politique, et non en arme, chose qui n'a jamais été vue au Moyen Orient.

Logée au milieu du Moyen Orient, avec une composition multiethnique inédite qui fonctionne, l'Irak démontre à tous ses voisins que chiites, kurdes et sunnites sont égaux.  C'est un changement  majeur dans l'histoire du Moyen Orient, où le sunnisme a toujours dominé le chiisme et bloqué la région. Le contre-pouvoir irakien, par sa composante kurde, permet également à la Turquie de se libérer du terrorisme du PKK, puisqu'une grande majorité de Kurdes migre vers le nord irakien pour y vivre.  En résumé, l'apparition des chiites libres dans un pays anciennement dominé par les sunnites, c'est un pied de nez à toute l'histoire du Moyen Orient et l'annonce de profonds démantèlements idéologiques et politiques dans la région.  Or l'islam radical ne sera eradiqué qu'au prix de ces mutations. Nous sommes donc sur la bonne voie.

Paroles d'Antoine Sfeir :

"Les six derniers mois ont été particulièrement meurtriers en Irak pour l'armée américaine. Les Etats-Unis sont en train de gagner cette guerre. Pour preuve, le Parlement irakien a décrété que l'Irak était désormais un pays fédéral. Le premier pas est franchi. Par ailleurs, le démantèlement sur place est en cours."

http://www.france5.fr/cdanslair/008322/0/138269.cfm

 

 

   

D'autres articles sur le même sujet : la réalité irakienne

 

"Je n'attends pas de louanges de la part des hommes qui ont une vision à court terme. Il faut du temps aux historiens pour comprendre les grands bouleversements."

George W. Bush

 

Publié dans drzz

Commenter cet article

drzz 29/10/2006 00:24

Le Moyen Orient bouge, et l'Europe l'observe avec des outils d'analyse vétustes...

Lutin 28/10/2006 22:27

Un petit commentaire en passant sur ton blog

david martin 28/10/2006 21:09

J'ai souvenir d'avoir entendu Mr Sfeir sur Europe 1 parlait de "triomphe américain" après les élections de 2005 en Irak.

Cet homme connaît la région !!