Présentation

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Dimanche 24 septembre 7 24 /09 /Sep 00:00
Vous n'en entendrez jamais parler en Europe !
Diplômé de West Point (1973), de l'Ecole de Guerre de l'US Army, membre de la Hoover Institution (Université de Stanford), diplômé de Harvard (son professeur d'études du Moyen Orient avouera que le travail du jeune Abizaid était "le meilleur qu'il m'ait été donné de corriger durant mes trente ans de carrière à Harvard") et de l'université de Jordanie à Amman, le général Abizaid a succédé au général Tommy Franks à la tête de l'état-major américain de la région centre- Moyen Orient (CENTCOM).   

" Nos ordre sont de de rester dans la région [du Moyen Orient], de la stabiliser et de la rendre plus hermétique aux menaces extrémistes qui y existent.  Il est très clair que l'Irak est devenu le champ de bataille primordial choisi par l'ennemi - et non par nous mais par l'ennemi. Nous nous battons donc à l'endroit qu'il faut à la période qu'il faut, et nous devons garder cette région sous contrôle. Nous avançons étape par étape, et cela prendra du temps. Nous verrons vraiment si nos efforts ont été couronnés de succès dans un mois ou deux.  

Nous avons la rare opportunité de pouvoir se battre de front contre une idéologie extrémiste. Nous pouvons lui infliger des blessures sévères et l'empêcher de se répandre. Nous devons en priorité assurer la stabilité l'Afghanistan et l'Irak, mais surtout faire en sorte que les peuples de ces deux pays disposent des moyens de pouvoir se défendre des offensives extrémistes. Je suis optimiste quant au succès de nos efforts dans le Moyen Orient parce que la majorité des gens qui y vivent aspirent à la fin de la violence et à un futur plus libre."

 En visite à Washington le 18 septembre dernier, le ministre irakien Barham Salih a été déconcerté par la teneur du débat national aux Etats-Unis sur l'engagement en Irak :

"Quelque soit les critique ici ou là-bas à propos de certains choix politiques, la chose la plus fondamentale pour nous Irakiens est que les Etats-Unis nous ont aidé à renverser une tyrannie et nous ont offert le cadeau ultime - la liberté. Notre rôle est de dire à tous que les Irakiens vivent mieux sans Saddam Hussein, la région se porte mieux sans Saddam Hussein, le monde va mieux sans Saddam Hussein.

Finalement, c'est aux Irakiens que revient le défi de la démocratie. Le support américain est très important mais finalement ce sont les Irakiens qui prennent les décisions les plus cruciales pour le futur de leur pays. La raison pour laquelle je vous dis tout cela, c'est que malgré les bombes et les combats que l'on vous montre à la télévision, d'immenses progrès sont réalisés chaque jour, et le gouvernement irakien aide et encourage ces avancées.  Le futur de l'Irak est la clé de la stabilité du Moyen Orient, parce que cette partie du monde n'a jamais connu un gouvernement représentatif et la démocratie. Le leadership irakien est vital pour gérer les problèmes auxquels nous faisons face, et avec lui, la stratégie américaine sera couronnée de succès."

Des spots télévisés payés par les Kurdes sont diffusés ces jours-ci aux Etats-Unis pour remercier les Américains d'être engagés en Irak :

A voir ici : http://links.streamingwizard.com/1stuk/theotheriraq/ustvspot1m.asx

 Discours de Jalal Talabani lors de la visite du président irakien à la Maison Blanche, le 19 septembre 2006 :

Nous sommes honorés de rencontrer aujourd'hui le Président Bush que nous considérons comme le héros de la libération de l'Irak et nous honorons tous les jours les hommes de la courageuse armée américaine qui ont libéré notre pays de l'une des pire dictatures qui laissé derrière elle des charniers remplis de centaines de milliers d'Irakiens innocents. La libération de l'Irak a permis aux Irakiens de découvrir la démocratie, les droits de l'homme, toutes les formes de liberté et d'avoir des élections, une assemblée nationale et un gouvernement représentatif dirigé par le Dr. Maliki.

(...) Nous tenons à remercier encore son excellence, notre ami très cher le Président George Bush, et le peuple américain. Nous espérons que le peuple américain comprend également que nous les remercions, eux, l'Amérique  toute entière, et nous n'oublierons jamais ceux qui nous ont soutenus pendant les jours diffiiciles de l'Irak. L'Irak sera toujours un ami des Etats-Unis et de leurs alliés dans leur lutte contre la tyrannie, la dictature et le terrorisme. Vous pouvez compter sur le peuple irakien, Monsieur le Président, pour se battre, contre le terrorisme et pour la démocratisation du Moyen Orient tout entier.

  Discours de George W. Bush à l'adresse des Irakiens, 19 septembre 2006 :

 

Près de 12 millions d'entre vous ont bravé les kamikazes et les assassins en décembre dernier afin de voter durant des élections libres. Le monde vous a vu brandir vos doigt violets et votre courage nous a empli d'admiration. Vous avez tenu bon face à d'horribles attentats suicides et de violences internes - et nous ne vous abandonnerons pas dans votre combat pour édifier une nation libre. L'Amérique et ses partenaires de la coalition se tiendront aux côtés du gouvernement que vous avez choisi. Nous poursuivrons nos efforts pour vous aider à sécuriser l'aide internationale et les investissements dont vous avez besoin pour créer du travail et des opportunités économiques (...). Nous continuerons  à entraîner ceux d'entre vous qui s'élèvent pour combattre les ennemis de la liberté. Nous ne laisserons pas le futur de votre pays aux terroristes et aux extrémistes. En retour, vos leaders doivent appréhender les défis auxquels votre pays fait face et faire des choix difficiles pour assurer la stabilité et la prospérité. En travaillant ensemble, nous aiderons au succès de votre démocratie, afin qu'elle devienne l'espoir de millions de personnes dans le monde musulman.

 

 

 

Par drzz - Publié dans : drzz
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus