La charia et la France

Publié le par drzz

Lu sur le Ministère des Affaire étrangères français, et mal interprété par certains :  1 personne sur 5 en banlieue est clairement islamiste.

Pourtant l'image de cette intégration silencieuse et majoritaire est assombrie par les problèmes existant dans certaines cités de banlieues. Dans les années soixante-dix, les Français de souche ont quitté les cités pour, le plus souvent, accéder à la propriété dans des lieux plus confortables. Les familles immigrées les ont remplacés dans les cités, mais avec la montée du chômage et la crise économique la situation s'est dégradée : la violence est apparue et les crimes et incidents à caractère raciste se sont multipliés. Certains en arrivent à refuser l'intégration et cherchent dans l'intégrisme islamique les promesses d'un monde meilleur (20 % d'entre eux).

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/france_829/decouvrir-france_4177/france-a-z_2259/societe_2620/immigration_5424.html

Cela n'inclut pas les sympathisants "à la cause palestinienne", qui sont majoritaires au sein des cités. Cela ne fait plus "une infime minorité" comme le clament les médias bien-pensants, surtout qu'il faut se rappeler que la population des banlieues est majoritairement musulmane, mais pas totalement. 20% de fanatiques. De terroristes potentiels.  Ajoutez-y les délinquants qui n'ont rien à voir avec l'islam, mélangez le tout et contemplez la poudrière qui couve aux portes de vos villes...

Conclusion ? Si l'on croit le gouvernement français, ce qui ne va pas de soi, cela signifie que 80% des habitants de banlieues ne seraient pas affiliés aux mouvements islamistes. Cela ravira ceux qui proclament que l'islam, tel qu'il existe aujourd'hui, et la République française, telle qu'elle existe aujourd'hui, ne sont pas incompatibles.

Mais lisez donc ce passage d'un livre de référence dirigé Bruno Etienne, islamologue français, et publié par le CNRS en 1990 :

"Les plus pratiquants des musulmans m'ont souligné qu'ils s'agissait d'une question de pouvoir et que le devoir d'appliquer la charia serait le problème du futur Etat musulman français, et qu'en attendant il n'était pas question de se substituer à la police. (...) Si le risque semble quasi nul à l'heure actuelle, il faut tout de même se demander si la majorité des musulmans seraient disposés à accepter l'application de la charia si un hypothétique gouvernement français musulman voulait le faire. Ou du moins, peut-on avoir un indice de l'intensité du désir de cette application ? A la suite de l'affaire Rushdie, les enquêteurs de la SOFRES ont effectué un sondage [Nouvel Observateur, 28-29 mars 1989] d'où on peut conclure qu'une bonne moitié des musulmans ne suivraient pas s'il était question de rétablir la charia dans toute sa rigueur."

"Ce qui est dangereux dans l'islam", Hervé Bleuchot, in "L'islam en France", sous la direction de Bruno Etienne, Paris, Editions du Conseil National de la Recherche Scientifique, 1990, pp. 207-208

Si une "bonne moitié" des musulmans de France ne souhaiterait pas l'application de la charia "dans toute sa rigueur", cela veut dire qu'une majorité verrait bien l'appliquer "en partie", alors que la loi musulmane a été déclaré "incompatible avec l'Etat de droit" par la Cour européenne des Droits de l'Homme (arrêt du 31 juillet 2001). Et qu'une minorité non négligeable (on ne cite pas de chiffres, sans surprise) souhaiterait appliquer la charia dans sa totalité, vous savez, la mort pour apostasie et blasphème, l'adultère...

Le dernier régime en date à avoir appliqué la charia stricto sensu était le régime taliban. En définitive, Kaboul et Paris ne sont pas aussi éloignés dans la vision du monde islamique...

D'autres articles sur le même sujet : Eurabia

http://drzz.over-blog.org/article-3953344.html

 

Publié dans drzz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hana 24/10/2011 15:18



encore cette religion de secte voue croyez que votre speudo dieu est un vrai et unique dieu, un dieu qui tue des femmes car elles ont ete infideles ou ne sont plus pucelles ou coupe la main de
quelquun car il a volé nest pas un vraix dieu  votre mohamet ne connait pas le mot humanité ni pardon, allez lire le passage de la bible ou jesus sauf une prostitué de la lapidation, je
ne suis pas specialement croyante mais eleve avec la religion chretienne et jesus ou bouddhamm ressemble plus à se que l'on attends d'un dieu ou dun prophète que mahomet! cest a dire pardon et
humanité! en plus tous ces gens qui sont morts à causes de lois spupides et datant dun autre temps j'espère qui on trouvé un paradis tout ça à cause de la connerie de l homme qui se prends pour
un dieu à cause d'un bouquin ecrit il y a mille ans n avez vous pas honte?



Jb 10/08/2007 13:23

Il suffit de jeter un coup d'oeil rapide sur les pays musulmans, et de se demander si, par exemple, la liberté de culte y existe... Réponse? Non...La démocratie? Réponse: non... La liberté de la presse? Réponse: non...Peut-être que l'islam est compatible avec la démocratie... Mais en tout cas ça ne s'est encore jamais vu.

quelqu'un 17/06/2007 22:58

"Majoritairement les musulmans ne sont pas extrèmistes, il en existe comme dans toutes les religions."

Un extrémiste chrétien va sauver des vies dans les bidonvilles, un extrémiste bouddhiste va prier et jeuner pendant des mois, un extrémiste musulman va tuer des 10aines de personnes en se suicidant... A part ça oui, il existe des extrémistes dans toutes les religions. Mais c'est pas le problème.

drzz 26/01/2007 16:43

1) je ne soutiens absoluement pas De Villiers ni aucun autre politicien du même type. Je soutiens Sarkozy.
2) Je soutiens la démocratie en Irak et en Afghanistan, composées en majorité de musulmans, et dans tous les pays musulmans où elle pourrait naître.
3) Mes considérations sur l'islam et les musulmans sont synthétisées ici :
http://drzz.over-blog.org/article-3936933.html
 

anti oouveau con 02/12/2006 12:23

Vous continuez dans votre scénario de la peur, basé sur des projections qui ne prennent pas en compte le fait que la France va prendre à bras le corps l\\\'intégration de ses minorités visibles.

Je souhaitais aussi vous signaler que vos considérations sur l\\\'islam tendent à diaboliser l\\\'ensemble d\\\'une communauté. Majoritairement les musulmans ne sont pas extrèmistes, il en existe comme dans toutes les religions. Mais j\\\'ai l\\\'impression que beaucoups comme vous expriment leur ressentiments vis vis à de cette religion en exposant uniquement le côté sombre de l\\\'islam.

Concernant cette homme qui a exprimé son opinion sur l\\\'islam dans les colonnes du figaro, les menaces de mort sont condamnables.
Toutefois, j\\\'aurais préféré qu\\\'il commence par une critique de toutes les religions monothéistes.
Si cette critique avait été exprimée par Michel Onfray, croyez moi que l\\\'athéisme de cette homme n\\\'aurait pas donné cette facheuse impression de classifier les religions selon échelle de valeur complètement subjective, positionnant le catholicisme au dessus de l\\\'islam.

Un petit mot à David Martin, il est de notoriété que les attentats suicides en irak sont tous le fait de français embrigadés. Il parait qu\\\'ils embarquent par centaine sur des navires au départ de marseille. On y verrait des colonnes de jeunes qui attendent leur embarcation vers le paradis.
Il me semble que vous regardez l\\\'actualité par un prisme fantasmagorique. Cessez de lire les bouquins de Devilliers, ils sont néfastes pour la santé psychique.