Une journée de mémoire

Publié le par drzz

Signez la pétition qui exige une journée en mémoire des victimes des régimes communistes, le totalitarisme le plus sanglant de l'histoire humaine.

"Le communisme, c'est le nazisme, le mensonge en plus" Jean-François Revel

Pour que l'Europe se souvienne.

D'autres articles sur le même sujet : des voix sous la cendre

Si vous passez par Budapest, allez visiter "le musée de la terreur" qui dévoile les atrocités du communisme

Publié dans drzz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

un chouka 31/01/2007 08:20

ANNIKA,je ne prends pas parti voila tout .
c'est de mon point de vue, l'erreure fatale a ne pas faire :prendre parti pour des gens qui ne le méritent pas ,d'ou qu'ils soient ,d'ou qu'ils viennent .........les "humains "sont tous les memes !
ne pas leur faire confiance et voila:-)
le système soviétiuqe bien décrit dans des romans documentés , fait resortir les memes combines utilisées ayeur .
je ne peus m'empécher de me souvenir de la réaction" soviétiuque"  de ces gens lors de la prise d'otage de l'ecole par des "tchétchènes ".
ça en dit long sur leurs mentalités :-)
avec tout ça, je ne vous dirais pas mes réactions devant de tels ennemis au cas ou :-)??????

Annika 30/01/2007 21:12

Chouka:  " pèrmetez moi de vous demander de regarder en face les dits communistes et vous poser la question :ne sont'ils pas des opportunistes qui ont utilisés le "pouvoir comme d'autres "pour imposer leurs diktats ?"  Oui, bien sur qu’ils ont utilise leur pouvoir comme d’autres – mais le mot clé dans votre phrase est le mot « dictature » = pouvoir absolu exerce par qqn, ou par un groupe.  Aucun autre régime tyrannique n’a dure aussi longtemps et cause autant d’horreurs que le communisme (sauf la 2eme guerre).  Je lis aussi votre allusion aux ‘pouvoirs opportunistes’ qui cherche à comparer le communisme avec l’opportune France coloniale peut-être, ou même l’Amérique de Mr. Bush pendant qu’on y est !  N’oubliez pas que les barrières de frontière de l’ancien USSR étaient blindées, électrifiées, minées et que toute personne qui s’y égarait était descendue sur le champ. Précisons également que ces barrières dressées étaient la pour empêcher les russes de sortir, pas pour nous empêcher d’y rentrer !  Egalement, les cubains qui tentent leur chance et survivent la traversée jusqu'à nos plages floridiennes,  le font en vue d’une vie meilleure.  Avez-vous jamais entendu parler d’américains qu s’enfuient en radeau vers Cuba ??!! Moi non plus !  Alors, sous quel système fait-il bon de vivre ?
 

un chouka 30/01/2007 11:49

pèrmetez moi de vous demander de regarder en face les dits communistes et vous poser la question :
ne sont'ils pas des opportunistes qui ont utilisés le "pouvoir comme d'autres "pour imposer leurs diktats ?
comment pouvez vous ne pas voir que le peuple ne peut pas se confondre avec des briguands de toutes nature ?
pourquoi "confondez vous pouvoir et peuples ?
ici, ne voyez vous pas que ceux qui se disent citoyens politiciens , sont en fait des gens d'une société "secrète " qui détint le pouvoir violent pour diriger leurs affaires ?
quel point commun y a t'il entre "moi "et les gens de la politique ?
aucun rapport !
"chacun pour sa gueule "
point barre !

peu_importe 29/01/2007 21:24

Confondre national-socialisme et communisme revient a confondre une diarhée avec un colombin. C'est très différent en apparence, mais ça reste de la m.rde en réalité. La nuisance est identique et la solution également: détruire l'excrément avant que ca pue trop !
Une petite image vaut mieux qu'un long discours...

B. 29/01/2007 19:49

"Le communisme, c'est le nazisme, le mensonge en plus" Jean-François Revel
Non. Cette phrase est mensonge.
 Ce n'est pas en refusant la réalité que l'on fera advenir plus de justice. L'atroce spécificité du nazisme est unique. Faut-il encore dire et redire ?
Cette volonté d'anéantir des enfants, des femmes, des hommes simplement parce qu'ils étaient nés Juifs. Pas parce qu'ils étaient opposants supposés ou déclarés à des idées. Mais parce qu'ils existaient. Comment faut-il le dire ? Cette monstruosité qui a privé à jamais l'Europe d'une partie d'elle même, comment peut-on encore la confondre avec d'autres crimes ?
Volonté d'exterminer, systématiquement, froidement des enfants, des femmes et des hommes. De faire disparaitre jusqu'à leur souvenir de la surface de la terre. Monstruosité absolue. Faut-il le répéter ? Tous les témoignages, toutes les cérémonies du souvenir n'auraient servi à rien ?
Une partie de notre avenir a disparu avec eux. Nous vivons dans cette Europe qui exterminé une partie des siens. Dans cette Europe à jamais apauvrie. Combien de fois faudra-t-il le redire ? Nous ne pouvons pas confondre la Shoah avec les crimes du communisme. Oui, ils doivent être reconnus. Mais ce n'était pas une idéologie raciste. Je sais, il y aurait beaucoup à dire sur la haine de clase.
L'Europe Centrale est plus prompte à interroger ce passé que celui qui a précédé. Pourtant elle s'y affronte. Le communisme c'était la censure des années de guerre et la censure du présent. A l'Ouest, les communistes n'ont jamais eu le même pouvoir. Certains ont participé à des luttes utiles à tous. C'est d'une réalité complexe dont nous devons rendre compte. Mais surtout ne simplifions pas. Nous n'en avons pas le droit.
Reconnaître les crimes du communisme ce n'est pas les confondre avec ceux du nazisme. Ce serait une forme de négation. Aucune indulgence, mais aucun amalgame. C'est cette confusion qui m'empêche de signer cette pétition, alors que je la crois nécessaire.
La citation qui a été choisie est mensonge. Ne le saviez-vous pas ? Oui, ce choix m'étonne. Pour que l'Europe se souvienne, soyons au plus près de la réalité. Ne la travestissons pas d'approximations. Toute complaisance, tout à peu près, seraient criminels, à l'heure où l'extrême droite constitue un groupe au Parlement Européen. Et y tient des propos qui pouvaient sembler appartenir au passé. Récemment c'est une jeune députée hongroise et tzigane qui s'est fait insulter par un parlementaire roumain. On ne peut pas confondre les deux fronts. Ils sont distincts. Deux idéologies. Une en perte de vitesse. Mais l'autre ?