La Reconquista... islamique

Publié le par drzz

Ces jours-ci, les Espagnols ont refusé de commémorer la Reconquista dans une fête folklorique durant laquelle ils brûlaient un portrait de Mahomet en souvenir de la bataille contre le jihad entamée par les Chrétiens au XVe siècle pour retrouver la souveraineté de leurs terres.

1er octobre AFP Madrid

"Par crainte de réactions islamistes", deux villages espagnols ont renoncé cette année à détruire des géants de carton-pâte symbolisant le prophète Mahomet, lors de leurs traditionnelles fêtes "maures et chrétiens", a rapporté dimanche le quotidien El Periodico de Catalunya.

Parlant d'"autocensure", le journal de Barcelone assure que l'affaire des caricatures de Mahomet a incité deux localités de la région de Valence (est) à "adoucir" leur fête populaire annuelle des "maures et chrétiens".

Ces fêtes traditionnelles, très répandues en Catalogne, aux Baléares et dans la région de Valence mettent en scène des figurants costumés qui rejouent les batailles ayant opposé chrétiens et musulmans lors de la "Reconquête" des royaumes maures de la péninsule ibérique par les rois catholiques (718-1492).

Pour la première fois cette année, les organisateurs de la fête de Bocairent, un village d'environ 4.500 habitants, ont renoncé en février au final de ces célébrations, qui consistait à faire exploser avec des pétards la tête en carton-pâte d'un géant figurant le prophète Mahomet.

Le village de Beneixama, 1.800 habitants, a fait de même lors de sa fête "maures et chrétiens" début septembre.

El Periodico rapporte que ces deux localités étaient les seules en Espagne à perpétuer une pratique jadis courante mais abandonnée après le Concile Vatican II qui mentionnait le respect de l'Eglise catholique pour les musulmans.

"Personne n'a menacé ni mis en garde" ces villages, souligne El Periodico, assurant que la destruction des géants figurant Mahomet "n'était pas un acte anti-musulman et n'avait pas de connotations religieuses".

"Mais que peut-on leur reprocher quand le Deutsche Oper (l'opéra de Berlin-ouest, ndlr) a retiré de sa programmation, par peur également, un opéra de Mozart parce qu'apparaîssait en scène une tête décapitée de Mahomet"?, s'interroge le journal dans un éditorial.

Que peut-on leur reprocher en effet ? Après tout, ils viennent juste de céder à la nouvelle mode européenne qui prône l'autocensure sur la question de l'islam. Quitte à oublier une fête qui rappelle qu'il y a six siècles, seulement, l'Europe n'est passée pas loin du gouffre.

 

Publié dans drzz

Commenter cet article

david 04/10/2006 08:48

7 siècles de Reconquista qui passent à la trappe. Des grands acteurs comme Charlemagne ou Louis le Pieux, ou encore Isabelle de Castille qui donna le coup de gràce lancés dans l'oublie.

L'Espagne de Zapattero continue à se couvrir de honte. Rappelons que l'Espagne Wisigothique fut la première nation d'Europe à se faire phagocyter par l'Islam. Elle le fut car divisée, une partie de sa noblesse cru bon de s'allier avec les musulmans du Magrheb. On connaît la suite.

Problème, si en 732, les armées sarazines furent arrêtées à Poitiers par le Maire de palais Charles Martel, qui le fera en 2006 ?

Chirac ? Sarkozy ? Royal ?.... Pas sûr !!