L'Irak avait des Armes de Destruction Massive

Publié le par drzz

Vous n'en avez jamais entendu parler !

 

«Les affirmations des services de renseignement à propos des Armes de Destruction Massive  de l'Irak étaient exagérées. Mais les  critiques contre ces mêmes services de renseignement le sont tout autant.

 

 

        Ø      L'ISG, le groupe d'experts américains en charge de trouver des ADM après la guerre, sous la direction de David Kay, a découvert un projectile au gaz moutarde relié à une bombe en mai 2004, en Irak. L'ISG affirme que ce gaz fait partie des quatre-vingt tonnes de gaz moutarde qui ont disparu des entrepôts irakiens. (Miniter, op.cit., p. 99)

   Ø      Le 17 mai 2004, une bombe au gaz sarin blessa grièvement des soldats américains en Irak. Ce type de gaz, dont l'origine remonte au temps du parti Baas, aurait  dû être détruit par les inspecteurs entre 1991 et 1998. (Miniter, op.cit., p. 98)

   Ø      Le 8 août 2005, les troupes américaines ont découvert un laboratoire contenant 4'000 litres d'agents chimiques. La communauté du renseignement est divisée sur l'origine et la présence ou non de ces agents chimiques au temps de Saddam Hussein. (Miniter, op.cit., p. 98)

   Ø       Hans Blix, le 27 janvier 2003, a affirmé dans son rapport que les inspecteurs de l'ONU avaient découvert, fin 2002, que l'Irak de Saddam Hussein produisait du gaz VX ainsi qu?un gaz proche du gaz moutarde, le thiodiglycol. Blix a également démontré que l?Irak produisait des missiles interdits. Certains de ces missiles (Al-Hussein) ont été détruits devant les yeux de tous au milieu de la crise, au printemps 2003. (Miniter, op.cit., p. 100)

   Ø      Richard Butler, le chef des inspecteurs de l?ONU en Irak a publié un livre en 2000, intitulé La plus grande des menaces : les ADM de l'Irak et la crise pour la sécurité globale. Dans ses pages, il explique que les inspecteurs ont découvert en 1998 que l'Irak produisait du  gaz VX. L'Irak avait démenti, puis admis en avoir produit seulement 200 litres, puis 3'900 mais sans être en mesure de les utiliser comme armes. Butler conclut, trois ans avant la guerre en Irak : «L'Irak a un programme très agressif de production d?ADM.» (Miniter, op.cit., p. 100)

   Ø      En 2002, les inspecteurs de l'ONU ont résumé ce qu'ils avaient trouvé en Irak, dans un rapport écrit par l'analyste Kenneth Katzman. Entre 1991 et 1994, les inspecteurs ont découvert quarante laboratoires secrets de recherche nucléaire ainsi que trois programmes clandestin d'enrichissement d'uranium. (Miniter, op.cit., p. 101)

   Ø      Le 23 juin 2004, les forces américains ont découvert 1.7 tonnes d'uranium enrichi dans une usine nucléaire irakienne, ainsi que 1'000 objets radioactifs. (Miniter, op.cit., p. 97)

   Ø      David Kay, du groupe d'experts en charge de trouver les ADM en Irak témoigne devant le Sénat en octobre 2003 : «L'Iraq Survey Group a découvert des dizaines de programmes de construction d'ADM et du matériel s'y rapportant, inconnus des inspecteurs de l'ONU.» Kay a également démontré que l'Irak avait cherché à acheter des missiles à la Corée du Nord à de nombreuses occasions. (Miniter, op.cit., p. 103)

   Ø      Les experts américains ont observé qu'une parade du Parti Baas en janvier 2002 montrait des armes non conventionnelles qui ont disparu depuis le début de la guerre, en mars 2003, et qui sont toujours introuvables. (Miniter, op.cit., p. 104)

   Ø      L'expert de l'Irak sous l'administration Clinton a écrit son dernier mémo sur le régime en 2000.  Il y dit : «la prochaine administration aura deux choix : soit elle prend une posture agressive et renverse Saddam Hussein, soit elle adopte des sanctions extrêmement dures pour déstabiliser l'adversaire et empêcher Saddam Hussein d'étendre sa force militaire, particulièrement son programme caché d'ADM.» (Miniter, op.cit., p. 104)

   Ø      Le général George Sada, deuxième adjoint des forces aériennes irakiennes sous la dictature de Saddam Hussein troisième personnalité militaire du régime, a écrit un livre, Saddam's secrets, où il explique qu'il a recueilli les témoignages de pilote de 747 qui ont utilisé leurs avions pour transporter des ADM en Syrie, en février 2003. Une colonne de camions a fait également le trajet, avec le matériel le moins lourd. La CIA a effectivement des images satellites montrant des colonnes de camions irakiens traversant la frontière, à la même période. Ce procédé n'est d'ailleurs pas nouveau : pendant la première guerre du Golfe, Saddam Hussein avait envoyé toute sa flotte aérienne à l'abri en Iran. (George Sada, Saddam's secrets, Integrity Publishers, 2006)

   Ø      Selon le renseignement américain, «entre le 10 janvier et le 10 mars 2003, la plupart des Armes de Destruction Massive irakiennes ont été transférées dans des citernes géantes, puis enterrées dans la vallée de la Bekaa , par les forces spéciales syriennes, sous le contrôle d'agents secrets syriens. Préalablement creusées par le génie militaire syrien, les fosses de 6/8m de côté et de 25/35m de profondeur ont reçu ces armes, puis ont été comblées et replantées. La Syrie a été payée 35 millions de dollars pour ses prestations. On peut les retrouver avec un équipement adapté. Avant que Colin Powell ne vienne à Damas le 3 mai 2003, les Syriens ont fait un geste de conciliation, en accélérant la capture et la cession de fugitifs du régime irakien, notamment le 28 avril le Dr Rihab Taha, microbiologiste, et Houda Salih Mahdi Amash, chef du projet anthrax.» (cité dans Fabien Guez, Liliane Messika, op.cit, p. 220)   

   Ø       Parole à David Kay, chef de ISG (Iraq Survey Group, les inspecteurs américains en charge de découvrir des ADM après la guerre), dans un entretien au Sunday Telegraph, le 25 janvier 2004 : «Une partie du programme secret d'ADM de Saddam Hussein a été caché en Syrie [...] J'ai trouvé des preuves démontrant que du matériel a été transféré en Syrie peu de temps avant le début de la guerre en Irak, en mars 2003. (...) Nous savons, d'après l'interrogatoire d'anciens responsables irakiens, que beaucoup de matériel a été envoyé en Syrie avant la guerre, dont certains éléments du programme d?ADM de Saddam.»  (cité dans Fabien Guez, Liliane Messika, op.cit, p. 220)

  Ø       Le témoignage du général irakien Sada, paru dans le New York Sun. "Les ADM irakiennes sont en Syrie" :

http://www.nysun.com/article/26514

 

Ø       Le compte-rendu de David Kay, chef des experts américains de recherche d'ADM, paru dans le Sunday Telegraph : "Les ADM de Saddam sont en Syrie"

http://www.telegraph.co.uk/news/main.jhtml?xml=/news/2004/01/25/wirq25.xml&sSheet=/portal/2004/01/25/ixportal.html$

 

Ø       La Syrie détient les ADM de l'Irak, selon un groupe influent d'opposants syriens, cité par World Net Daily.com

http://www.worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=36463

 

Ø             "Il est possible que la Syrie détienne les ADM irakiennes, a témoigné le général israélien Yossi Kupperwasser devant un comité du parlement de l'état hébreu le 31 mars 2003. "Saddam voulait cacher ses armes et je pense que les Américains le savent."

http://www.news24.com/News24/World/Iraq/0,6119,2-10-1460_1340941,00.html

 

Ø             "[Les services de renseignement américains"] ont confirmé que 18 camions ont été vus en train de traverser la frontière pour la Syrie après que des agents des services de renseignement irakiens aient relevé les douaniers et sécurisé le périmètre. Nous possédons également des témoignages qui parlent de ces convois pour la Syrie et des ADM enterrés au Liban." Ryan Mauro, analyste du renseignement, 2 mars 2006

http://www.frontpagemag.com/Articles/ReadArticle.asp?ID=19899

 

 

Ø         Un journaliste syrien dissident a écrit au Telegraaf (Pays-Bas) pour leur expliquer qu'il savait où se trouvaient les ADM irakiennes en Syrie :

http://www.debka.com/article.php?aid=764 et http://www.2la.org/syria/iraq-wmd.php

 

Ø         Un expert américain du Pentagone, membre du groupe qui devait retrouver les ADM en Irak (ISG) après la guerre, explique que les Russes ont aidé les Irakiens à cacher leurs armes en Syrie :

http://www.newsmax.com/archives/articles/2006/2/18/233023.shtml?s=lh

 

Ø         "La question n'est pas si les ADM ont existé ou non mais où elles sont passées", Colonel Robert D. Shanks Jr, vétéran des service de renseignement américains, 12 août 2005 :

http://www.worldthreats.com/middle_east/Iraq_Weapons.htm

 

Ø         Le chef de la majorité républicaine Par Roberts s'inquiète que les ADM ont été tranférées en Syrie, 22 janvier 2004 :

http://www.swisspolitics.org/en/news/index.php?section=int&page=news_inhalt&news_id=4655669

 

Ø     Témoignage d'un officier du renseignement américain, Bill Tierney, ancien inspecteur de l'ONU en Irak entre 1991 et 1998. Front Page mag, 16 novembre 2005 : "L'une des étapes [de la préparation irakienne à la guerre] a été de transférer les ADM à l'extérieur du pays, principalement en Syrie."

http://www.frontpagemag.com/Articles/ReadArticle.asp?ID=20154

 

Ø         Commentaire synthétique d'un journaliste américain :

http://www.worldnetdaily.com/news/article.asp?ARTICLE_ID=39182

 

Ø       Le chef inspecteur de l'ISG, Charles Duelfer, témoigne que "l'on ne peut pas écarter la possibilité que les ADM aient été transférées en Syrie. Il cite "un nombre conséquent de preuves crédibles" dans l'édition du Washington Times du 27 avril 2005 :

 

 

       Ø      Témoignage du Lieutenant-Genéral (ndlr command de corps d'armée) de l'US Army Tom McInerney, FrontpageMag, 20 mars 2006. "Les Russes ont aidé à cacher les ADM en Syrie."

http://www.frontpagemag.com/Articles/Printable.asp?ID=21711

 

 

 

 Ø       "Quelques mises à jour sur l'Irak qui ne passent pas nos frontières" par Guy Millière, Metula News Agency, 25 mars 2006 : "les documents saisis en Irak sont peu à peu décryptés (4% de l'ensemble monumental jusqu’à maintenant), et ces documents « parlent ». Stephen Hayes, journaliste au Weekly Standard, a publié au cours des deux derniers mois une série d'articles accablants et très éclairés. On sait désormais comment et quand les armes de destruction massive qui étaient en Irak ont été déménagées. Seuls ceux qui refusent avec obstination de savoir ne le savent pas." 

 http://www.menapress.com/article.php?sid=1334

 

 Ø    Lire l'article de Guy Millière, les 4 vérités Hebdo, 11 octobre 2006 http://www.les4verites.com/articles/Geopolitique%20Irak%2C+Al+Qaida%2C+armes+de+destruction+massive-1224.html

 Ø En couverture du New York Times du 3 novembre 2006, le quotidien s'inquiète que le portail de la défense américaine, en rendant public les données capturées en Irak après la chute du régime "permette à l'Iran d'accélérer son programme nucléaire." En effet, parmi les documents analysés, on retrouve des documents très précis afin de préparer une bombe nucléaire. Ceux qui continuent à clamer que Saddam et Armes de Destruction Massive ne vont pas ensemble vont avoir une indigestion.  Rappelons pour l'occasion que la fameuse piste nigériane, selon laquelle Saddam a cherché à acquérir de l'uranium enrichi en 2002 dans ce pays du nord de l'Afrique, a été confirmée par l'enquête britannique sur la valeur du renseignement ayant conduit à la guerre en Irak (2004).

http://tks.nationalreview.com/post/?q=ZTJjYzYzYmMwNjY3N2YwNWE5NDQ3ZTQzZDczZWU5N2Y 

 Ø Le témoignage du général George Sada à propos de l'Irak et ses ADM : http://drzz.over-blog.org/article-4262157.html

 Ø Les commentaires des Démocrates à propos de ces fameuses ADM, ça vaut son pesant de cacahuètes : http://www.youtube.com/watch?v=uVbu1zBid-o 

 

 Ø Un rapport du Sénat, déclassifié le 21 juin 2006, détaillant les Armes des Destruction Massive retrouvées en Irak :

http://www.foxnews.com/projects/pdf/Iraq_WMD_Declassified.pdf

 

 Ø  Le 25 juillet 2006, un sondage a montré que 50% des Américains croient que l'Irak détenait des Armes de Destruction Massive en 2003

 

http://www.washtimes.com/national/20060724-110410-8309r.htm

 ØLe commentaire du général DeLong, adjoint de Thommy Franks, sur l'existence des ADM irakiennes (extrait audio) http://www.eyeonbooks.com/ibp.php?ISBN=0895260204

Ø Les ADM trouvées en Irak http://drzz.over-blog.org/article-5190467.html

"Les ADM de Saddam" se déplacent continuellement" explique Abbas al-Janabi, un ancien aide de Oudaï Hussein n-3 du régime à la BBC : http://news.bbc.co.uk/2/hi/events/crisis_in_the_gulf/forces_and_firepower/217117.stm

 

 

  

http://www.washingtontimes.com/national/20050427-121915-1667r.htm 

 

Ø    Article synthétique sur les ADM irakiennes et la Syrie, Frontpage mag, 8 février 2006 :

http://www.frontpagemag.com/Articles/Printable.asp?ID=21209

 En fait, certains disent qu'il n'y avait «pas de preuves» du tout que l'Irak développait des ADM. Cette affirmation peut être démontrée comme étant fausse. Nous savons qu?en réalité des ADM et des composantes d?ADM ont été retrouvés en Irak, pas le nombre supposé, mais assez pour que cela soit inquiétant.»

 

 

         Ø       Le même jour le 2 octobre 2003, Al-Syassah, un journal koweitien, a annoncé que le Koweit avait empêché que des missiles chargés d'armes non conventionnelles (chimiques et biologiques) d'une valeur de 60 millions de dollars de passer clandestinement de l'Irak vers l'Europe. Les contrebandiers étaient filés depuis quelques temps et, après leur arrestation, les armes ont été livrées au FBI. (cité dans Fabien Guez, Liliane Messika, op.cit., p. 220)

 Richard Miniter, Disinformation, the 22 media myths that undermine the War on Terror, Washington DC , Regenery, 2005, p. 97

 

 

 

 

      Ø      Le Washington Times, le 2 octobre 2003, affirme dans un article très étayé que les Russes ont aidé les Irakiens à cacher leurs ADM : «Primakow était à Bagdad de décembre 2002 jusqu'au début de la guerre, avec une équipe d?experts russes dirigée par deux généraux en retraite, Vladislav Ashalov et Igor Maltsev (défense aérienne). Ils appliquaient seulement le plan «Sarindar» (sortie de secours). Ils ont aidé Saddam à se débarrasser ou à camoufler ses ADM. Ce qui en reste, ce sont les plans pour regarnir les stocks en quelques semaines.» (cité dans Fabien Guez, Liliane Messika, La paix impossible ? Paris, L'Archipel, 2006, p. 219)

 Ø      Au printemps 2003, les soldats polonais du général Marek Dukaczewski ont découvert 17 missiles  destinés à être revendues aux terroristes via le marché noir. Les têtes de ces armes contenaient du cyclosarin, un gaz cinq fois plus puissant que le sarin. De telles armes étaient supposées avoir été détruites par les inspecteurs de l'ONU entre 1991 et 1998. Visiblement, certaines ne l'ont pas été. (Miniter, op.cit., p. 98)

Publié dans drzz

Commenter cet article

drzz 26/03/2007 16:35

Pas de problème, c'est le but.
Si tu pouvais m'indiquer l'adresse de ton blog, que je puisse le visiter ? merci.

mistercoca 26/03/2007 15:04

enfin la véritée eclate.
jte lemprunt pour le mettre sur mon blog.

drzz 12/09/2006 20:35

Vous avez dû mal lire le texte d'introduction, nul ne conteste que les rapports d'avant-guerre étaient exagérés. Mais de dire que Saddam n'en avait pas du tout est une grossière erreur, que vous savez depuis toujours. N'avez-vous donc pas vu les missiles interdits Al-Hussein être montrés à la télévision, en février 2003 ?

RicainUS 10/09/2006 19:15

Le CIA, cette semaine même, a confirmé ce que tout le monde savait depuis bel lurette. À part un petit stock de gaz mortel, qu'il avait utilisé pour massacrer le Kurdes, Hussein N'AVAIT PAS des armes de destruction massif. Bush lui-même n'a pas voulu nier le rapport, tellement on ne lui croit plus. Vous êtes des bornés à continuer le croire !

BUNGA1 09/09/2006 15:51

des armes de destruction massive ? des liens avec Al-Quaida ? la bonne blague! une escroquerie intellectuelle, un mensonge que seuls les simples d'esprit pouvaient avaler! ! voir le récent rapport du sénat américain qui conclu à l'absence de relations entre le Baas irakien et Al-Quaida ! Bush fils est un imbécile heureux manipulé par les affairistes néo-conservateurs, les Wolfowitz, Cheney, carlucci, Pearle and co! il est vraiment temps qu'un président américain digne de cette fonction, un Nixon ou un Reagan à l'envergure suffisante pour régler le compte des iraniens, reprenne les choses en main en 2009 et se débarasse de cette bande de pignoufs qui a porté un très grave préjudice à la cause de la démocratie et de la liberté, et qui a sali l'image de l'Amérique et servi la soupe à tous les islamistes!