La bataille au coeur de l'islam

Publié le par drzz

Il faut critiquer l'islam. Il ne s'agit pas d'une simple mise en pratique de la liberté d'expression, comme le croient les idiots utiles, mais une réalité intellectuelle urgente, pressante, dont la vie de notre civilisation dépend. Ceux qui refusent de critiquer l'islam approuvent, même sans le savoir, une religion arriérée fondée sur la violence et la domination des non-croyants et des "impurs". Ceux qui refusent de lancer le débat sur le monde islamique adoubent une réalité terrifiante que vivent des millions de gens. Femmes battues, lapidées et considérées plus bassement que les animaux de compagnie, pendaison de tous les "déviants" et les "apostats", encouragement au meurtre des non-croyant, culte de la domination islamique... Depuis plus de 50 ans, nos frère israéliens sont en première ligne face à cette folie. Depuis près de trois ans, nos frères irakiens se battent à mort pour faire naître le droit dans l'antique Mésopotamie.

De l'Algérie à l'Indonésie, le monde islamique peut se targuer d'être le plus intolérant et le plus violateur des droits de l'homme de cette planète. Ceci est un fait. Tous ceux qui refusent de voir cette réalité sont un jour condamnés à la vivre. Les Israéliens, hypnotisés par les poignées de mains "de paix", en ont payé le prix fort pendant la seconde Intifada. Les Américains, endormis dans leurs fantasmes de "réalisme" à la Kissinger avec l'administration Clinton, ont vu la réalité les rattraper sous la forme de Boeings vombrissants. Seule exception à cette règle du "qui chute ouvre les yeux", l'Europe de Weimar et sa débandade espagnole ont marqué les esprits, du moins les plus lucides, sur le futur de ce continent... 

Je ne pense pas que l'on puisse se désintéresser que 1.5 milliard d'êtres humains qui composent le monde musulman. Les Iraniens rejettent l'islam, qui les oppriment, mais vivent sous dictature islamique. Renversez cette dictature, et vous verrez la société iranienne abandonner la religion - ou la marginaliser. L'Iran tombé, la Syrie implosera, le Hezbollah au Liban se retrouveront sans financement, Sadr en Irak sera sans base arrière, le Hamas et l'OLP sont sans soutien réel... Al-Quaeda perdra son dernier allié... Le Maghreb et la péninsule arabique se retrouveront isolés, et pas assez puissants pour nuire...

L'Irak tombé, il faudra encore déstabiliser l'Iran pour voir cette région changer. les premières victimes de l'endoctrinement sont les populations arabes elles-mêmes. Comment lutter contre l'Islam radical, sinon en déstabilisant les dictatures qui l'alimentent ? L'islam n'est pas une religion de paix et maintient ses croyants à un stade mental inquiétant. Cela est un fait. Mais il est loin d'être certain que la majorité des musulmans ne suivraient pas des réformateurs de cette religion.

Ce qui est détestable et indigne, c'est que l'Europe en général et la France en particulier aident les fanatiques et refusent de réformer le monde musulman, pour des raisons économiques. Par là ils considèrent le monde musulman comme une entité arriérée destinée à être arriérée à tout jamais. Je pense que c'est une grave erreur, parce que 1) l'arriération de cette région menace l'Occident, de l'extérieur comme de l'intérieur 2) l'arriération de cette région fait reculer l'ouverture à la modernité d'autres régions en plein essor

La population iranienne, lasse des mollahs, déteste le diktat islamique qui les opprimme depuis trente ans. Libérez-là, et le Moyen Orient changera. Si le Moyen Orient change, les masses musulmanes européennes, sans base arrière, changeront aussi. De gré ou de force. Cette guerre planétaire doit être menée offensivement. La défensive que l'on préconisait dans les années 90 nous a menés sur une vois sans issue.

"Leur liberté est aussi la nôtre" a dit Bush. Nous pourrions écrire "le salut des Arabes est aussi le nôtre." Battons-nous pour la liberté du monde arabe, et nous nous battrons pour la liberté de l'Occident.

Cela a été fait avec les Japonais habitants d'un empire, avec les Allemands fanatisés au nazisme, avec les Italiens détournés par le fascisme, avec les pays de l'Est soumis au communisme, avec les pays chrétiens fondamentalistes.

En quoi l'islam serait-il autre chose qu'une religion teintée de ces autre maux, nationalisme, fanatisme, égalitarisme utopique...?

D'une poignée de démocraties, le XXe siècle a permis à plus d'une centaine de pays de devenir démocratiques. Ce défi peut être surmonté dans le Moyen Orient. C'est déjà en train de réussir.

Nous ne sommes pas habitants du monde occidental. Mais habitants du monde libre. Tout le monde peut devenir membre du monde libre. La guerre du XXIe siècle ? Que la Civilisation terrasse l'islam radical.

Publié dans drzz

Commenter cet article

rachid 02/08/2010 09:47



Salam alaykoum


 


Barak Allah fikoum mes freres


 


 


Rachid


Montreal -
Canada


ramadan a montreal



drzz 22/11/2006 17:21

Il est possible de dissocier la religion et l'Etat, Kemal a fait des pas décisifs dans ce sens en Turquie.
La Turquie, bien qu'imparfaite, est l'exemple type d'une nation musulmane qui avance, et que si elle n'est pas soutenue, pourrait retomber entre les griffes de l'islam politique.
L'Irak, bien qu'imparfaite, estn l'exemple type d'une nation musulmane libre qui avance vers la modernité, et que, si elle n'est pas soutenue, pourrait retomber entre les griffes de l'islam politique.
"Bataille au coeur de l'islam" : que tous ceux qui croient en un futur plus libres au coeur du monde musulman ne rechignent pas à la tache.

drzz 22/11/2006 17:18

L'islam s'est bâti politiquement et accapare les sociétés où il est majoritaire.
C'est cet islam radical, cet islam politique, cet islam radical qu'il faut mettre à bas.
Je crois aux Lumières dans le monde musulman. Mais tout comme la démocratie occidentale est née du combat contre l'osbcuratisme, il faudra se battre pour que le monde musulman devienne une terre fertile. Il en va de notre survie, particulièrement en tant qu'Européens.

moria 05/11/2006 09:18

L'islam n'est pas compatible avec le monde moderne.L'islam ne s'est pas réformé L'islam est une religion non seulement de conquête mais il veutgérer la vie sociale des gens.çà........c'est IMPOSSIBLE !!!toujours impossible !

Leroidavid 25/09/2006 00:00

"L'Europe en général et la France en particulier aident les fanatiques et refusent de réformer le monde musulman, pour des raisons économiques" La France a en effet d'énormes intérêts financiers et économiques en Iran: - Plus de 24 entreprises françaises sont implantées en Iran (L'Oréal, Renault, BNP-Paribas, etc.); - Total-Fina-Elf a signé des méga-contrats avec l'Iran (Par exemple pour l'exploitation du gisement d'Azadegan, dont les réserves sont estimées à 26 milliards de barils, ce qui en fait le deuxième gisement pétrolier du monde); - Peugeot développe ses activités en Iran (assemblage de 405, 206 et 307...); - Pas plus tard que mercredi dernier (20 septembre), la Société Générale a signé un contrat de 2,7 milliards de dollars avec la NIOC (National Iranian Oil Company) pour financer le développement des phases 17 et 18 de l'exploitation du gisement de Pars Sud; - Ce sont en tout plus de 35 milliards de dollars que la France a investis en Iran. Ainsi, une fois de plus, la France, sous la direction du lamentable Chirac, est en train de se coucher sous la botte d'un tyran fanatique et génocidaire, pour de l'argent. (Rappelons que les Etats-Unis,que les anti-américains accusent régulièrement de ne penser qu'aux affaires et qu'à l'argent, ont en ce moment très exactement 0 dollar investi en Iran, en raison de l'embargo décrété par le Congrès dès 1995, et renforcé par la suite).