Les ours se portent bien

Publié le par drzz

Those Bad News Bears  ," Investor's Business Daily, December 29, 2006.Traduction, Ksorp

Le secrétaire d'Etat Dirk Kempthorne a proposé de considérer les ours polaires comme "menacés" sur la liste gouvernementale des espèces en "péril", un niveau situé sous "en danger", catégorie réservée aux espèces à l'extinction imminente. Le Centre pour la Diversité Biologique dit que les ours polaires sont en danger à cause de le fonte du manteau de neige de l'Océan arctique.

Cependant, un rapport au Service Vie Sauvage et Poissons américain, par Mitch Taylor, biologiste des ours polaires, dit que les ours polaires sont adaptés, et vont continuer de s'adapter à leur environnement, et ne sont pas poussés ver sl'extinction par le réchauffement global.

Selon Taylor et d'autres scientifiques, le nombre d'ours polaires dans la nature ne donne pas de raisons de s'alarmer :
- Sur les 13 populations d'ours polaires au Canada, 11 sont stables ou en croissance.
- Malgré que la population actuelle d'ours polaires ait décliné de 25'000 à 22'000, il y a encore un demi-siècle cette population était de seulement 8 à 10000 ours polaires.
- Une grande part de la croissance de ce spopulation est attribuée aux restrictions dans la chasse aux ours polaires.

En ce qui concerne la perte de poids constatée sur les ours, il semble que ce surpopulations en croissance soient en compétition pour la même nourriture, laquelle nourriture, ironiquement, risque d'être augmentée par le réchauffement :
- La réduction du manteau de glace crée un meilleur habitat pour les phoques, qui sont la principale nourriture des ours.
- Moins de glace signifie plus de soleil donc plus de phytoplancton, ce qui augmente les sources d'autres nourritures.
- A terre, les myrtilles, dont les ours raffolent, seraient plus abondantes. Taylor rapporte avoir vu des ours tellement goinfrés de myrtilles qu'ils titubaient.

"La vie semble bonne", a dit Taylor, "mais les bonnes nouvelles concernant les populations d'ours polaires ne semblent pas être accueillies chaleureusement par le Centre pour la Diversité Biologique. Il est tout simplement idiot de prédire le déclin des ours polaires dans 25 ans en se fondant sur une hystérie collective alimentée par les médias."

D'autres articles sur le même sujet : les impostures écologico-millénaristes

L'ours et ses oursons peuvent dormir sur leurs deux oreilles. L'Union Européenne a décidé que le prétendu réchauffement climatique était sa priorité, avant le chômage, la croissance économique, les problèmes de l'islamisation croissante du continent...  Les ours avant les humains !

Publié dans drzz

Commenter cet article

dvd vierge 07/03/2009 14:02

maginfique cet animal!

un chouka 17/01/2007 12:03

il me semble que le plus grand danger pour l'our vient des humains .
il est souvent de grande taille et mange de tout ,est intelligent ,resiste bien aux hivers longs .s'il suffisait d'avoir une fourrure mal adapté,pour périr,je suis sur qu'il ne serait pas long a en changer ?

$penderz 15/01/2007 22:57

Moi je dis que c'est les cerveaux des ecolos-wacos qui chauffent de trop qui vraiment nous rechauffent la grosse bleue!
Global warning!

stella:0040: 15/01/2007 22:10

ça ne va pas te surprendre mais je suis une nouvelle fois d'accord avec toi.
D'ailleurs tu sais, la plupart des écolos qui nous rabattent les oreilles avec leurs principes et leurs préceptes, le font cigarette ou pipe au bec (regarde Bové le bovin du Larzac qui nous veut du bien), et tous les babas cool qui suivent ont bien souvent aussi le pétard à la poche voire pire.
Heureusement qu'il y a des gens comme toi pour tenter de rétablir l'équilibre et raisonner la conscience collective

D,J 15/01/2007 20:00

Al gore est-il au courant pour les ours polaires ? Qui croîssent apparemment plus vite que le réchauffement climatique.
D.J