Bravo à la France

Publié le par drzz

La France a été l'un des seuls pays membres permanent du Conseil de Sécurité à voter la résolution diffamante à l'égard d'Israël, samedi soir.

La Russie et la Chine aussi. Vous savez, ces deux pays démocratiques qui utilisent le dogme "liberté-égalité-fraternité" pour massacrer les Tchétchènes et les Tibétains...

Mais où ai-je la tête ? La France trouve que le Hezbollah (à gauche) est un parti politique et défend le Hamas (à droite), devenu la tête du gouvernement palestinien.

Mais comme le disait Pétain...

 Et ils l'ont cru...

D'autres articles sur le même sujet : La nouvelle France collabo

 

Publié dans drzz

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Leroidavid 23/11/2006 02:04

"titi" a dit : "Ce qui était dangereux avec les nazis, ce n'était pas que l'Allemagne soit une dictature, c'était leur projet de mettre le feu à l'Europe"
Voilà une remarque qui révèle de sérieuses lacunes historiques:
1) dès leur arrivée au pouvoir, les nazis ont envoyé des groupes de S.A. et S.S. arrêter, souvent la nuit, les hommes politiques de gauche, les démocrates de droite qui refusaient de s'allier à eux, les prêtres et pasteurs qui s'opposaient à eux (une minorité, mais qu'il ne faut pas oublier), et, bien sûr, les Juifs. Dès 1933 ont été construits les premiers camps de concentration. Les handicapés mentaux et physiques ont commencé à être physiquement éliminés (programme T4). Etc. etc. Et ce n'est qu'en 1938, soit après 5 ans de dictature ultra-barbare, que les nazis "sortirent" d'Allemagne, avec l'Anschluss, rattachant l'Autriche à l'Allemagne (avec 99,75% de "oui" des Autrichiens au référendum de rattachement).
2) le projet nazi central n'était pas de mettre le feu à l'Europe, mais d'exterminer les Juifs, comme l'omniprésence des thèmes antisémites dans "Mein Kampf" de Hitler le révèle (l'extermination des Juifs par les chambres à gaz était d'ailleurs déjà annoncée dans "Mein Kampf", où Hitler écrit: "La question des Juifs sera réglée par l'usage de gaz").
A l'évidence, "titi" a besoin de lire un bon livre sur le Troisième Reich (il n'est pas le seul). Le meilleur sur ce sujet est:
Rise and Fall of the Third Reich, de William Shirer
Traduction française: Le Troisième Reich, des origines à la chute.
Un livre très recherché et précis, à lire absolument.

titi 22/11/2006 15:52

Merci de ne pas déformer mes propos. Je vois bien la différence entre une dictature et une démocratie pour les citoyens du pays concerné.D\\\'autre part vous puisque vous parlez de l\\\'Europe des années 30, n\\\'oubliez pas que Franco a refusé de se rallier à l\\\'Axe. Pourtant, c\\\'était bien une dictature, non ?Ce qui était dangereux avec les Nazis, ce n\\\'était pas que l\\\'Allemagne soit une dictature, c\\\'était leur projet de mettre le feu à l\\\'Europe. Les deux ne sont pas équivalents. Il y a énormément de dictatures qui vivent en paix avec leurs voisins du moment qu\\\'on les laisse museler leur propre peuple tranquillement. Il y a aussi eu, et il y a encore, des démocraties expansionnistes, colonialistes ou impérialistes.Enfin, j\\\'attends toujours la réponse à ma question, qui n\\\'est pas la différence entre une démocratie et une dictature, mais en quoi le fait même d\\\'être une dictature implique une conduite internationale moins éthique. Histoire de savoir de quoi on parle, ce serait aussi bien de définir clairement ce qu\\\'est cette éthique que vous avez introduite, mais ça risque de prendre plus de place.

Leroidavid 22/11/2006 04:51

Ah, comme il est intéressant de lire les propos de "titi"...
Ces gens qui ne voient pas de différence entre démocratie et dictature, ne sont-ils pas charmants ?
Ne rappellent-ils pas les braves Français de la 5ème colonne, qui, dans les années 30, déclaraient que l'Allemagne nazie n'était pas différente des démocraties françaises et britanniques ? Et qu'ils ne voyaient pas sur quels critères on pouvait parvenir à séparer les nazis des non-nazis ?

drzz 21/11/2006 19:21

"Le néo-conservatisme, c'est le retour de l'éthique au coeur de la politique étrangère." William Kristol

drzz 21/11/2006 19:20

"Je connais aussi l'histoire de l'Irlande, des Indiens d'Amérique, de la lutte pour les droits civiques, de la décolonisation, des dictateurs africains soutenus par la France, des dictateurs sud-américains soutenus pour les Etats-Unis, de leur soutien actuel au régime saoudien ou à Musharaf.Donc non, je ne vois sur quels critères vous vous parvenez à séparer les gentils des méchants."
 
Demandez aux dissidents iraniens, syriens, ils vous expliqueront. Demandez aux Irakiens ce qu'ils pense entre la politique étrangère de la France et celle de l'Amérique : http://drzz.over-blog.org/article-4142007.html