Au secours ça brûle !

Publié le par drzz

ça se réchauffe encore

Par Guy Sorman, 4 novembre 2006, http://www.hebdo.ch/sormanblog.cfm

Dans la série « Fais-moi peur, ça se réchauffe « , le rapport britannique de l’économiste Nicholas Stern nous soumet une énigme philosophique intéressante .

Laissons de côté les insinuations douteuses de cette étude de plus sur le réchauffement climatique : le caractère aléatoire des hypothèses scientifiques et économiques , la surestimation des risques catastrophiques et la minoration tout aussi malhonnête de coûts suscités par les mesures anti- gaz à effet de serre qui sont proposées. Admettons donc par principe que le rapport est fondé. Qui alors, devrait prendre la décision de réduire chaque année de 1% notre revenu global pour que dans trente ans nos petits- enfants aient moins chaud ? Et plus concrètement : qui , dans les société occidentales , est disposé à sacrifier une part de nos revenus pour les confier au gouvernement chinois qui l’utiliserait pour réduire ses gaz ? Telles sont bien les suggestions du rapport Stern.

Mais aurons-nous des petits -enfants , seront-ils affectés par le réchauffement et les dirigeants chinois investiront –ils notre argent à bon escient ? Voila qui a des relents d'aide au tiers-monde dans les années 60 .

Observons au passage que nul à ce jour, n’est disposé à verser des sommes moindres pour, par exemple , éliminer la malaria tout de suite , ce qui serait possible .

Le rapport Stern suppose qu’il existe une humanité , une et continue : son propos n’est donc pas pratique ni opérationnel, il relève de la pensée religieuse. Il souhaiterait que cette humanité existât. Les hommes d’Etat qui reprendront à leur compte les conclusions de ce rapport se situent tout autant dans une sphère métaphysique, une posture dans l’histoire : le rapport et son adoration constituent des signe supplémentaire de la disparition des idéologies anciennes et de leur remplacement par le millénarisme.Ce peut-être un progrès moral ou un espoir de progrès. Mais est-ce neuf ?

Un souvenir personnel : lorsque j’étais enfant , mon instituteur me demandait de collecter le papier d’argent qui emballait le chocolat pour venir en aide aux « petits Chinois » . Depuis lors , la science a progressé et la bonne conscience est intacte.

Liens utiles : http://www.resiliencetv.fr/modules/smartsection/item.php?itemid=215

http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=1022

http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=1375

D'autres articles qui parlent du même sujet : réchauffement climatique, l'imposture

Publié dans drzz

Commenter cet article

drzz 09/11/2006 16:13

La seule voie raisonnable, c'est
1) déterminer s'il y a vraiment un réchauffement global, ou s'il est local
2) de déterminer si l'homme est responsable ou non.
3) de savoir si les outils utilisés peuvent être efficaces.
Pour l'instant, aucune de ces trois conditions ne sont remplies. Et pourtant on pioche dans les caisses des Etats pour s'assurer contre une menace qu'on ne connaît pas.
C'est débile. Mais, hélas, il y a tant de choses inexplicables dans les décisions des Européens...

toto 07/11/2006 15:59

Le réchauffement climatiue est un sujet trop sérieux pour être confiés à des politiques ou des économlistes. Pourquoi ? Parce que les uns et les autres sont court-termistes mais aussi parce qu'ils défendent des chapelles contre vents et marées. Par contre ce sujet concerne avant tout les climatologues et les chercheurs qui s'arrachent les cheveux à essayer de comprendre un système dont la complexité n'est plus à démontrer. Faire l'impasse sur les effets désastreux que pourraient avoir les activités humaines sur le globe revient à faire le choix d'hypothéquer l'avenir de nos propres enfants et petits-enfants. On peut effectivement considérer que toutes ces prédictions sont fausses et ne rien faire avec le risque d'être confrontés un jour (nos enfants du moins) à des changements tels que rien ni personne ne pourra plus inverser la vapeur. On pourrait aussi, face aux incertitudes des climatologues, prendre le parti d'enrayer l'accumulation de gaz à effet de serre et la pollution atmosphérique en générale afin d'éviter une catastrophe même si cette catastrophe n'est pas certaine à 100%. Cette option permettrait de jouer sur 2 tableaux : d'une part enlever l'épée de Damoclès qui pèserait sur nos têtes et d'autre part améliorer les conditions d'existence de centaines de millions de personnes qui subissent une pollution atmosphérique de plus en plus généralisée surtout depuis l'essor des économies émergentes.
 
Il ne faut pas oublier que la surproduction de CO2 n'est pas le seul facteur susceptible d'être responsable d'un réchauffement de l'atmosphère, il y a bien facteurs en jeu résultant des activités humaines à l'échelle planétaire. Limiter la production de gaz à effet de serre est raisonnable mais s'en tenir qu'à ça ne règlera en rien la dégradation des conditions de vie sur terre. Certains de ces facteurs, voire même l'accumulation de CO2 dans l'atmosphère, pourrait nous conduire tout droit à une glacation. Autrement dit les activités humaines sont vers soit un un accélérateur de réchauffement soit au contraire un accélérateur d'une glacation.
 
Dans tous les cas l'homme influe négativement sur son environnement en ce qu''il contribue à accélérer les changements (dans le meilleur des cas) et à induire des perturbations qui n'existeraient pas sans son action (dans le pire des cas).
 
La seule voie raisonnable, à mon sens, est de stopper la fuite en avant pour éviter une catastrophe majeure à court-moyen terme.

Leroidavid 07/11/2006 02:32

"Des zones refroidissent comme d'autres se réchauffent" dit CrazyJane.
Beh oui, le climat n'est jamais fixe, figé, permanent.
Belle découverte.
Et ça prétend que "Gore ne ment pas"... Alors que, comme le dit Claude Allègre, dans le journal Le Monde, on n'a, à l'heure actuelle, aucune certitude quant au réchauffement climatique, ni quant au fait qu'il serait dû à l'activité humaine. (voir: http://www.resiliencetv.fr/modules/news/article.php?storyid=1375)
Nuages glaciaux de Paris.

$penderz 06/11/2006 20:59

Quang Gore etait VP il a absolument rien fait concernant le rechauffement de la grosse bleue. ha! pardon! j'oubliais; il a signe ce fameux traite qui dit que l'inde et la Chine peuvent polluer tant qu'il veulent.. ...Et allez lire ce traite avant de dire que je me trompe....
Maintenant que Gore est sur la touche, il refuse de couper les citrons donc il s'accroche dur, comme la polution de Mexico City, sur le sujet de l'environement....ca marche bien sur les jeunes qui vivent d'amour et d'eau fraiche.
Soleil etouffant de Californie

CrazyJane 06/11/2006 19:58

En tous les cas si le réchauffement climatique est le fait du gouvernement, ce n'est pas celui d'Al Gore et si c'est une création d'Al Gore, alors hum... Il a inventé les stat, les témoignages, les photos, l'histoire, la géographie... Waow trop fort le gars...Non, sans avoir de contraction superflue des zygomatiques, il ne ment pas : les faits sont très divers, des zones refroidissent comme d'autres se réhauffent, globalement c'est anormal et imprévisible. Et pas besoin de regarder le jardin de son grand-père (c'est peut-être un complot d'un lobby suisse, de jeter des tonnes de neige sur les Alpes pour embrouiller les habitants...on sait jamais)