Bush à l'attaque !

Publié le par drzz

Vous n'en entendrez jamais parler !

Le président Bush passe en mode attaque ! Comme à son habitude, il a attendu les dernières semaines pour asséner les coups les plus violents contre ses adversaires. En 2004, cette stratégie avait été payante. Jeudi, Dubya a qualifié le parti démocrate de "parti de la défaite" :  

"Les enjeux de cette guerre sont importants, et ceux de novembre le sont également. Les Américains doivent faire un choix entre deux partis avec deux approches différentes de la guerre contre la terreur. Cinq ans après le 11 septembre, la pire attaque de l'histoire contre l'Amérique, les Démocrates n'offrent rien de plus que des critiques, de l'obstruction et des débats sans fin. Le parti de FDR (Franklin Delano Roosevelt), le parti de Harry Truman, est devenu le parti de la défaite.

La vision de notre parti est claire. Nous voyons les enjeux, nous comprenons la nature de l'ennemi. Nous savons que l'ennemi veut nous attaquer à nouveau. Nous n'attendrons pas pour lui répondre Nous n'allons pas attendre qu'il nous agresse une nouvelle fois pour répliquer."

Mercredi, Bush avait accusé les Démocrates d'être "naïfs" et de vouloir désinformer le peuple américain en ayant cité des extraits d'un rapport sur la situation en Irak. Selon le rapport, la guerre en Irak a créé "un nouveau genre de terroriste". Les Démocrates ont affirmé que cela voulait dire que l'Irak avait alimenté le terrorisme, logique absurde immédiatement servie aux petits Européens...

Ils auraient bien pu dire qu'il y avait plus de violence lorsque les Etats-Unis ont déclaré la guerre au Japon qu'avant qu'ils ne le fassent, cela n'aurait pas été plus ridicule...

Il faudrait que quelqu'un leur dise qu'il ne s'agit pas d'une guerre "contre le terrorisme" mêlant ETA, IRA et maoïstes népalais avec Al-Quaeda, mais de guerre contre l'islamo-fascisme qui menace la vie de 1.5 milliards de musulmans et des valeurs occidentales, contre lesquels il est dirigé. Cette guerre doit être menée contre les régimes qui forment et alimentent cet islamisme terroriste, et tant que ces régimes ne seront pas renversés et le Moyen Orient ne connaîtra pas la libre entreprise, la démocratie et la prospérité, l'islamisme ne sera jamais marginalisé.

Mais quand on ne veut pas faire la guerre et rêver à la période de Clinton, ce genre de raisonnement n'existe pas... Même chose pour l'Europe. En 1992, pour le vote de Maastricht, les affiches européennes proclamaient, en toutes lettres, "la guerre, c'est fini !" Ce qui est fini, ce n'est pas la guerre, mais la volonté européenne de se défendre....

Si l'Europe flanche, Bush, lui, repart à l'attaque !

 

 

Publié dans drzz

Commenter cet article

Leroidavid 28/04/2007 15:33

Au lieu d'utiliser des procédés calomniateurs à la Goebbels, tu ferais mieux de te faire greffer un cerveau.
Bush, lui, est diplômé de Harvard, meilleure université de la planète,et a obtenu un doctorat d'économie de Yale, meilleure université de sciences économiques de la planète. Ce qu'un individu de ton espèce serait bien incapable de réussir.
Les calomnies anti-américaines sont le fait des néo-pétainistes néo-vichystes, dont on ne devine que trop bien qu'ils auraient combattu les Américains durant la 2ème Guerre Mondiale, aux côtés des nazis.

azerty 22/04/2007 00:20

"Bush est un combattant, quelqu'un qui sait (comme la majorité des Américains) que la démocratie et la liberté"
Il connaît la signification de ces mots, ce va-t-en guerre qui répand le sang des autres pour s'enrichir d'un pétrole qui ne lui appartient pas (encore) ?

Pauline 05/11/2006 00:55

"Ils auraient bien pu dire qu'il y avait plus de violence lorsque les Etats-Unis ont déclaré la guerre au Japon qu'avant qu'ils ne le fassent, cela n'aurait pas été plus ridicule..."Bonne comparaison, mais c'est le Japon qui a déclaré la guerre pas les Etats-Unis !

Leroidavid 30/09/2006 05:26

Bush est un combattant, quelqu'un qui sait (comme la majorité des Américains) que la démocratie et la liberté se gagnent et se défendent les armes à la main contre les barbares, ce que beaucoup d'avachis et accouardis de la Vieille Europe ont depuis longtemps oublié -- s'il l'ont jamais su.
(Beau choix de photographies... Bush nous change des chichi-prétentiards à la Chirac et Villepin...)