République islamique de France : Sedan, nous revoilà !

Publié le par drzz

Est-ce l'air humide de l'automne ou la tension de plus en plus vive entre le totalitarisme islamique et l'Occident qui rend la France si fébrile ? Parce que si sa lâcheté n'a jamais été remise en doute, 2006 restera un grand cru. Désinformation sur l'Irak, conflit au Liban, carricatures...

La dernière en date : Chirac recule face au nucléaire iranien. Il demande désormais que la condition la plus immuable des négociations, une condition défendue pendant près de deux ans, soit levée. L'Iran n'a plus besoin d'arrêter l'enrichissement pour négocier. A Téhéran, on doit en rire aux larmes.

Jacques Chirac, le Laval nouveau va livrer son pays clé en main à tout ce que la planète compte de fanatiques islamistes. La France, la plus grande ennemie de tout ce que nous avons construit pendant des siècles, continue frénétiquement à déboulonner la civilisation occidentale.

Il y a des jours où je souhaite que la crise économique éteigne ce pays au plus vite, tant il nous condamne à mort.

Publié dans drzz

Commenter cet article

charlot 21/10/2006 21:37

Il est temps que ce quinquenat calamiteux se termine. Et  après, j'ai peur !!!!!! trés peur !!!!

Colonel Moutarde 20/09/2006 07:51

D'une étonnante actualité... :

"Une capitulation est essentiellement une opération par laquelle on se met à expliquer au lieu d'agir. " (Charles PÉGUY)

david 19/09/2006 07:21

Qu'ajouter de plus à ce flot de bon sens ??

Leroidavid 19/09/2006 04:52

Chirac est merveilleux. Chaque fois que l'on croit qu'il a atteint le sommet de la bêtise, il en découvre un autre encore plus élevé et se précipite pour le gravir. Voici une traduction de sa déclaration (faite sur CNN et rapportée par Reuters) dont tu parles: "Les discussions doivent se poursuivre, car les sanctions de l'ONU n'ont jamais bien marché (...) Je ne crois pas aux solutions qui ne comportent pas de pousser le dialogue à ses limites" Il y aurait de quoi se tordre de rire, en voyant cette incroyable mascarade, si le sujet n'était aussi important et vital. Ahmadipute se doutait bien que la France (avec la Chine et la Russie) se coucheraient et, mis au pied du mur, décideraient courageusement de ne voter aucune des sanctions qu'ils avaient juré de voter si l'Iran ne suspendait pas son enrichissement avant le 31 août. Comme Hitler, Ahmadipute sait qu'il n'a en face de lui que des carpettes (en-dehors des Etats-Unis). Quant à cette merveilleuse phrase : "Je ne crois pas aux solutions qui ne comportent pas de pousser le dialogue à ses limites", elle prouve que Chirac est prêt à continuer à discuter avec l'Iran JUSQU'AU MOMENT OU L'IRAN LANCERA SUR ISRAEL SA BOMBE ATOMIQUE CONSTRUITE GRACE A SON SOUTIEN. Suite à quoi Chirac pondra un petit communiqué déclarant négligemment qu'il "condamne cet acte barbare", et ira manger sa tête de veau, pas mécontent au fond de ce nouveau génocide des Juifs. Un ou deux ans plus tard, Paris sera détruite par une bombe atomique détonnée par des terroristes du Hezbollah iranien, mais Chirac ne sera plus là pour voir le résultat de sa stupidité et de son infâme lâcheté. (Rappelons que peu après l'élection de Ahmadipute, lors d'un défilé à Téhéran, furent exhibés devant la foule des missiles Shahab à longue portée bientôt capables d'atteindre la France et la Grandde-Bretagne, et portant les inscriptions des lieux à détruire: "Israël", "Paris", "Londres", et "Berlin") L'apocalypse est en marche, et Chirac ferme les yeux. Puisse-t-il pourrir dans les poubelles de l'Histoire.