Le monde libre se construit sans nous

Publié le par drzz

Pourquoi la France, la Belgique, la Suisse et le Québec tiennent-ils tant à se marginaliser du monde libre ? Alors que l'une des forces les plus barbares des temps modernes menace les fondements mêmes de notre continent, alors que l'Islam non réformé tord le coup aux valeurs occidentales sur leur propre sol, nous, les francophones refusons de se joindre au navire amiral de la liberté, symbolisé par la statue de la Liberté éclairant le monde depuis les Etats-Unis d'Amérique.

Les Etats-Unis sont ce que l'humanité a produit de mieux depuis sa création. Quiconque affirme le contraire n'y est jamais allé, souffre d'un complexe d'infériorité ou de jalousie. La qualité de cette société, la liberté qui y règne, la croissance économique, l'intelligence de ses think tank et des ses analystes n'ont aucun équivalent ailleurs sur la planète. Je prends même les paris : les Etats-Unis resteront la première puissance du monde dans les siècles à venir. Personne ne semble en mesure de pouvoir la détrôner, pour plusieurs raisons, et pas seulement économiques ou militaires.

Les Américains sont croyants, patriotes, humbles. Dans les saloons de Dallas que j'ai visité, j' ai vu des hommes courageux, intelligents même si certains n'étaient pas "cultivés" comme on le dit chez nous, des gens simples mais pas futiles. Des gens qui ont lutté par le passé pour se construire une terre libre, et qui ont envie de la conserver. Aucune nation du progrès ne voit sa croissance se jumeler avec une expansion de la foi religieuse. A part les Etats-Unis. Guy Sorman, dans son "Made in USA" (Poche, 2004), remarquait cet exploit stupéfiant. Non seulement ce pays s'ouvre à la modernité, mais il se souvient de la loi immuable qui a créé les hommes et les pousse au respect des libertés individuelles.

D'"Amerabia", il n'y aura jamais. La folie islamiste ne pourra pas détourner les valeurs américaines contre ceux qui les défendent, comme cela se fait couramment en Europe. Tout simplement parce que les Américains se sont construits intérieurement comme extérieurement.

La statue de la Liberté veille sur le port de New York et rappelle à tous les Américains ce qu'il y a de si beau dans leur pays à défendre. Nous, les Européens, nous devrions édifier une statue de la liberté à Paris. C'est en dévoilant à chaque Européen la splendeur de ses valeurs qu'il pourra réaliser ce qu'il est en train de perdre.

Répandons les mots gravés sur la table de la loi portée par cette dame de fer

Donne-moi tes pauvres,

tes exténués  qui

en rangs pressés

aspirent à vivre libres

Passe le monde, et que veillent les Etats-Unis d'Amérique.

Publié dans drzz

Commenter cet article

drzz 13/12/2006 16:16

Magnifique texte, merci Annika !

Annika 08/12/2006 20:13

Attn:  BOUDI
Les americains ne sont pas "asiatises", les asiatique et hispaniques  fondront bientot dans la marmite! (the melting pot) - Quant a mourir?  Ne t'inquiete pas! Les americains ont survecu beaucoup de sauvagerie - car ils sont animes d'une force indomptable, et dont tu ne peux que rever, la force de la liberte.

L’article traduit ci-dessous vient d’un journal de Roumanie nommé  Evenimentulzilei « nouvelles du jour ».  L’article a été écrit par Mr. Cornel Nistorescu et publié  sous le titre « C »ntarea Americii, qui veut dire « Ode a l’Amérique ».
Quand un Roumain parle de LIBERTE, il en parle en connaissance de cause...

 

"  Pourquoi est-ce que les Américains sont tellement unis ?  Ils ne se ressemblent pas,  parlent toutes les langues du monde et forment un mixte de civilisations et de croyances religieuses.  Malgré tout,  le jour de la tragédie du 11 Septembre 300 millions de personnes mirent « la main sur le cœur ».
 

Personne ne s’empressa de blâmer la Maison Banche, les armées, et les services secrets en les traitant d’incapables.  Personne ne s’empressa de vider ses comptes en banque.  Les Américains s’empressèrent volontairement de donner du sang et de l’aide.
 

Apres les premiers moments de panique, ils couvrirent leurs drapeaux sur les ruines fumantes, se revêtirent de t-shirts, casquettes et cravates des couleurs du drapeau national.  Ils placèrent des drapeaux sur les buildings et voitures partout, comme si pour prévenir la visite du Président.  
 

Toute occasion était bonne pour chanter « God Bless America ».  J’ai regardé le broadcast et re-run, et écouté  pendant des heures l’histoire de cet homme qui descendit cent étages en aidant une femme coincée dans un siège pour handicapé, sans savoir qui elle était ; ou même le joueur de hockey californien gui donna sa vie en se battant avec les terroristes – afin de détourner un avion de sa cible, et d’éviter le meurtre de centaines ou de milliers de personnes de plus.
 

Comment était-il possible qu’ils répondirent unifiés comme un seul homme ?  Qu’est-ce qui unifie les américains de cette façon ? Leur terre ? Leur histoire ? Leur pouvoir économique ? L’argent ? Pendant des heures j’ai essayé de trouver la réponse à cette question… Après beaucoup de réflexion, je n’ai trouvé  qu’une conclusion…  seulement la liberté peut engendrer de tels miracles."
 

Cornel Nistorescu
 

drzz 08/08/2006 17:07

ça se tient, ça se tient.

david martin 08/08/2006 14:33

C'est bien pour cela qu'il faut entrenir la flamme des derniers héros de notre pays.

drzz 07/08/2006 17:14

Je suis d'accord David, mais pour qui se sont battus ces gens-là ? Pour la France, d'abord. Lorsque pendant la guerre froide puis la guerre contre le terrorisme, on a eu besoin d'eux, les Français ont rarement répondu à l'appel, par rapport à d'autres nations comme l'Australie ou la Grande-Bretagne.